;

Comment mes pneus agricoles impactent le tassement des sols ?

Écrit par : Expert Pneu Tracteur | 30 septembre 2021

Le tassement excessif des sols peut entrainer des pertes de rendements allant de 20% à 50%. Il s’agit donc d’un problème majeur même si ce n’est pas visible lorsque vous avez terminé votre travail. Il est dû uniquement au passage de vos machines.
C’est donc un problème que vous pourrez gérer, voire éviter si vous avez les bonnes informations pour le faire et un matériel adapté aux sols de vos parcelles.

Cet article vous propose de découvrir les différents points à connaître pour préserver définitivement l’état de vos sols et être sûr de pérenniser vos rendements dans le futur.
Il faut commencer par déterminer l’état de vos sols, puis comment gérer la compaction et enfin comment éviter d’altérer votre capital le plus précieux.

1. Comment savoir si votre sol a subi un tassement excessif ou non ?

On distingue trois types de compaction de sols :

  1. La compaction de surface liée à la pression de gonflage et au poids des engins agricoles (moins de 20 cm de profondeur).
  2. La semelle de labour qui est formé par le passage répété des socs de charrue toujours à la même profondeur (entre 30 et 40 cm).
  3. La compaction profonde lié essentiellement au poids des machines (60 cm et au-delà).

La compaction profonde est celle qui occasionne le plus de dégât avec un impact négatif sur le rendement car elle bloque le développement racinaire de vos cultures et réduit le stockage de l’eau en profondeur. Il existe plusieurs méthodes permettant de savoir si votre sol a subi un tassement excessif ou non.

Procéder à un profil cultural

Le profil cultural est une technique d’observation du sol qui permet d’obtenir des informations visibles sur le niveau de compaction. Cela consiste à creuser une fosse perpendiculaire aux passages des machines agricoles d’environ 70 cm de profondeur pour observer les couches qui constituent le sol de votre parcelle.

Vous pourrez observer la présence de semelles de labour ou non, la présence de galeries de vers de terre en profondeur ou non, ainsi que les racines de vos cultures (racines droites et profondes ou anguleuses, présence importante de radicelles ou non).

Fosse pour l’observation de la structure du solFosse pour l’observation de la structure du sol


Grâce aux mottes de terre prélevées à chaque niveau, vous pourrez analyser la forme et la taille des agrégats, déterminer le taux d’humidité et observer la présence de vies biologique en profondeur.

Utiliser un pénétromètre

Cet appareil permet de déterminer la densité dans les couches supérieures du sol. En insérant la tige du pénétromètre dans le sol, vous obtiendrez une mesure de l’effort nécessaire à l’enfoncement de l’outil.
Plus l’effort est important, plus votre sol est compacté.

Pénétromètre pour mesurer la compaction du solPénétromètre pour mesurer la compaction du sol


Le résultat de cette analyse est étroitement lié à l’humidité du sol. Pour obtenir des résultats significatifs, il est conseillé d’effectuer ce type de mesure au printemps sur un sol ressuyé.
Pour avoir une bonne analyse n’intervenez donc pas pendant les périodes trop chaudes (sol trop sec) ou trop froides (sol gelé).

Présence d’eau en surface

La compaction du sol se manifeste souvent par la présence de flaques d’eau en surface, et cela en dehors des terrains où l’eau est régulièrement présente comme les zones d’écoulement naturelles.
La mauvaise infiltration d’eau est un signe de tassement du sol par vos pneus agricoles, les couches profondes compactes empêchent l’infiltration de l’eau vers le sous-sol.

Stagnation de l’eau en surfaceStagnation de l’eau en surface
 

Un mauvais développement des cultures

Lorsque vous remarquez une irrégularité de développement de vos cultures sur une même parcelle, c’est le signe d’une compaction trop importante. Si certaines parties arrivent à maturité plus tôt ou si la taille des plants est différente, cela signifie qu’il y a une disparité d’enracinement lié au tassement du sol.

 

2. Quelles sont les conséquences d’un tassement excessif

Une compaction trop importante peut entraîner une baisse de production irrémédiable dans le temps, et par conséquent une chute dramatique de vos rendements de l’ordre de 20% et pour certaines cultures jusqu’à 50%.

Le tassement du sol bloque le développement racinaire

Un tassement excessif du sol va entraver le développement racinaire des cultures. En fonction du type de culture les racines ont plus ou moins de capacité à pénétrer les zones tassées, empêchant la plante d’accéder à toutes les ressources du sol qui l’entoure.

Si cela impacte moins le tournesol, l’orge, le blé et la luzerne, cela impacte par contre énormément la culture du colza ou les cultures légumières telles que les carottes ou les betteraves.

En effet, c’est la partie racinaire de ces cultures qui est récoltée et vendue sur le marché. Un sol trop compact gêne le développement et donne des produits irréguliers, déformés ou moins riches en sucre pour les betteraves. Ceux-ci seront ensuite vendus à prix déclassé, car moins valorisables.

Le tassement du sol favorise le ruissellement et l’érosion

La présence d’eau en surface trois jours après des intempéries est révélatrice d’un tassement excessif du sol. Cela favorise ainsi le ruissellement, et par voie de conséquence l’érosion de la couche arable.
Cet excès d’eau en période humide sera inversement proportionnel en saison sèche, car l’eau ne s’infiltre pas, il n’y a donc aucune réserve en sous-sol et un risque de sécheresse accru lors des périodes chaudes.

Présence trop importante d’eau en surfacePrésence trop importante d’eau en surface
 

Un tassement excessif pénalise la régénération du sol et la vie biologique

Une compaction du sol trop importante pénalise la structure de celui-ci, réduit sa biodiversité et impacte son aération, ce qui entraîne son asphyxie.

En cas de tassement de surface dû à une pression excessive ou à une charge trop importante, la vie biologique se raréfie. Les vers de terre sont pourtant des alliés essentiels, si leur population est importante le drainage de l’eau se fait 10 fois plus rapidement. Ils réalisent des galeries verticales qui accélèrent le développement racinaire des cultures, leur permettant d’accéder aux couches profondes du sol plus humide.

 

3. Votre sol est-il sensible au tassement ?

Pour anticiper les éventuels problèmes de compaction de sol, mieux vaut connaître la nature de votre terrain et sa sensibilité au tassement. Voici quelques éléments à ne pas négliger :

1. Comprendre la portance du sol

Concrètement, la portance d’un sol est sa capacité à supporter les charges qui sont transmises par les pneus des engins agricoles lors du travail. Elle dépend de la structure, de la texture et du taux d’humidité du sol.

Quelle que soit la nature du sol, en conditions très humides, vous devez rester vigilant et limiter les interventions, si possible, pour éviter tout risque de lissage ou de tassement qui pourrait dégrader la structure et la vie de votre sol.

2. Les différents états du sol

Terre dure et compacte

Lorsque la terre est dure et qu’il est difficile de séparer les grumeaux, la portance du sol est maximale et vous pouvez utiliser tout type d’engins agricoles sans aucun problème. En effet, le sol est déjà compacté par une action mécanique et la pression de vos pneus n’aura que peu d’impact sur celui-ci.


Terre humide et collante

À la différence de la terre dure, la terre humide est gorgée d’eau, ce qui la rend extrêmement molle et collante. Plus le sol est humide, plus le risque de compaction est important. À défaut d’un ressuyage suffisant, il est déconseillé de travailler sur ce type de sol, car la terre est très sensible et fragile à la moindre pression de pneus.

La portance du sol est nulle, ce qui signifie que le sol sera compacté en profondeur, quel que soit le matériel utilisé. Il va se déformer sous les charges, entraînant un patinage excessif, peu importe l’équipement pneumatique choisi.


Terre friable et légère

Si la terre est légère et souple et que les grumeaux de terre se cassent facilement lorsque vous les pressez entre vos doigts, c’est l’état normal qui permet de travailler sur le sol.
Les conditions de travail sont bonnes avec une portance de sol moyenne. Néanmoins, il est déconseillé d’utiliser des engins lourds ou des pneus inadaptés avec une pression trop élevée.

 

4. Comment remédier au tassement si vos parcelles présentent l’ensemble des problèmes décrits précédemment ?

Le tassement de sol n’est pas un phénomène irrémédiable. Au contraire, plusieurs solutions existent pour remédier au problème dont la plus efficace est le travail du sol.

Le but de ce travail est de fissurer les couches compactes pour permettre l’infiltration de l’eau dans le sous-sol, aérer les couches plus profondes pour encourager le développement racinaire et le retour à davantage de vie biologique.

Couche compactée sous la semelle de labour
Couche compactée sous la semelle de labour


Un travail mécanique de décompactage ou sous-solage pourra être fait pour fissurer le sol sous la couche compactée ou sous la semelle de labour. Il permet d’ouvrir le sol sans casser ou retourner les mottes, il se pratique en saison sèche pour mieux préparer le sol à stocker l’eau à la saison humide.

ATTENTION

Procéder à un décompactage n’enlève pas les causes du tassement et doit donc obligatoirement être suivi de changement de technique de travail pour être réellement efficace sur le long terme et éviter d’avoir à refaire cette opération coûteuse en carburant plusieurs fois.

 

5. Comment réduire ou éviter le tassement de mes sols à l’avenir ?

Le tassement de sol peut facilement être évité, plusieurs solutions existent pour limiter les risques de compaction. Il suffit par exemple de privilégier des pneumatiques agraires de technologie IF sur toutes vos machines. Ceux-ci sont reconnus pour leur capacité à travailler à basse pression, avec une empreinte plus large augmentant leur capacité à mieux répartir la charge au sol.

Voici les solutions techniques qui peuvent être mises en place pour réduire, voire éviter le tassement des sols :

Réduire la pression

La pression des pneus a un impact direct sur l’état de votre sol. Globalement, vous pouvez considérer que la pression qui est à l’intérieur du pneu correspond à la pression qui va s’exercer sur le sol, donc plus celle-ci sera basse et moins vous tasserez votre parcelle. Lorsque vous réduisez la pression, le pneu s’écrase sur le sol et augmente ainsi sa zone de contact donc sa portance.

Augmentation de l’empreinte au sol liée à la réduction de pressionAugmentation de l’empreinte au sol
liée à la réduction de pression

Monter des pneus plus larges de technologie IF

Le tassement profond est souvent dû à une charge à l’essieu trop élevé, par exemple :

  • une charge à l’essieu de 4 tonnes impacte le sol jusqu’à 30 cm de profondeur
  • 6 tonnes, jusqu’à 40 cm
  • 10 tonnes jusqu’à 50 cm

Bien évidemment, vous ne pouvez pas réduire le poids de vos outils ou de votre tracteur. Pas de panique, car il est possible de monter des pneus de série plus large ou après étude, d’en augmenter le diamètre. Vous disposerez ainsi d’un plus grand volume d’air pour mieux répartir la charge au sol sur une surface plus importante.

Vous pouvez aussi opter pour des pneus de technologies IF (Improved Flexion), comme le Maxi Traction IF, pour augmenter la capacité de charge jusqu’à 20%. Ces pneumatiques à flexion améliorés vous évitent d’adapter la pression à chaque changement de zone de travail (champ/route, route/champ…).

Choisir le jumelage

Les solutions proposées plus haut ne sont pas forcément adaptées à toutes les situations. Heureusement, il existe une dernière technique pour éviter le tassement de sol en jumelant vos pneus agricoles. Cette alternative est intéressante, notamment lorsque vous travaillez avec un tracteur puissant associé à des équipements très lourds ou des outils de grande largeur.

Le principe consiste à limiter la charge au sol en la distribuant sur des pneus jumelés. Dans le détail, le jumelage offre deux principaux avantages :

  • Une excellente répartition du poids au sol avec des pressions moins importantes.
  • Un taux de patinage réduit avec une puissance de traction importante.

Le jumelage des roues est une méthode intéressante si vous travaillez sur de grandes surfaces. Il vous offre un gain de temps conséquent et une meilleure productivité sans compacter vos sols.

 


Pour plus d'informations sur notre gamme

Avec Firestone, vous avez la garantie de pneus de tracteur qui offrent un réel avantage, et en choisissant notre marque, vous pouvez travailler sans souci.

Découvrez la gamme dédiée à la performance

Thèmes : Technique pneu agricole

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE MÊME SUJET

LAISSEZ UN COMMENTAIRE